Tout dans la foi en Jésus – Homélie du samedi de la 2è semaine de Pâques, 25.04.2020 Année A

Tout dans la foi en Jésus – Homélie du samedi de la 2è semaine de Pâques, 25.04.2020 Année A

PREMIERE LECTURE – Lecture de la première lettre de saint Pierre Apôtre 5, 5b-14
PSAUME – 88  « Ton amour, Seigneur,sans fin je le chante !»
Evangile de  Jésus-Christ selon saint Marc 16, 15-20

Le texte de l’évangile de ce jour est sans doute la partie la plus prisée de certains d’entre nous qui cherchons  des miracles dans nos vies.  Il n’est pas faux de penser que l’église est le lieu où s’opèrent les miracles au nom de Jésus. Cependant il est utile d’examiner ce texte dans les lignes.

Jésus ressuscité apparait aux apôtres et leur donne une mission ; proclamer l’évangile à travers le monde et baptiser  au nom de la foi. Jusque là, tout est clair et on a même envie de dire qu’il n’ya rien de si facile que cela, puisque les apôtres Pierre et Jean ont déjà donné les preuves du pouvoir du Christ en eux à travers les miracles opérés. Pourtant la suite des paroles du Christ changera toute la compréhension des choses. Les promesses faites par le Seigneur ne s’adressent pas en réalité aux apôtres qui sont déjà d’office dépositaires de l’Esprit de leur maître. Ces promesses s’adressent à ceux qui écouteront la parole et seront convertis, avec en prime, les « signes qui accompagneront ceux qui deviendront croyants ». Il s’agit donc de chacun de nous dans la réception du message évangélique. C’est tout de même une chose impressionnante de savoir que notre foi en Jésus nous procure la capacité d’expulser les démons, de  parler en langues nouvelles, de prendre des serpents dans nos mains et de boire un poison mortel sans aucun danger, d’imposer les mains aux malades en vue de leur guérison ; mais attention, à ne pas prendre ces paroles du Christ pour des données informatiques à insérer dans le logiciel de nos désirs.

Une lecture assez vague de ce texte a été source d’une interprétation simpliste  et erronée au point de donner naissance  à certaines confessions religieuses pour lesquelles ces promesses de Jésus sont presque le résultat d’une formule magique : Nom de Jésus + Baptême miracles. Nulle part pourtant, le Christ n’a défini les choses de la sorte. La foi en Jésus ne signifie pas la mise à l’épreuve du Fils de Dieu par des procédés purement humains qui tendent parfois à montrer aux yeux du monde nos exploits supra spirituels au nom d’un Jésus dont nous comprenons mal les recommandations. Le Christ en donnant le pouvoir à ses disciples avait défini Lui-même les règles de la mission. Ces règles sont connues pour toute personne qui s’engage sur le chemin de la foi et de la conversion ; Pierre nous rappelle les principes : « vous tous, les uns envers les autres, prenez l’humilité comme tenue de service. En effet, Dieu s’oppose aux orgueilleux, aux humbles il accorde sa grâce. Abaissez-vous donc sous la main puissante de Dieu, pour qu’il vous élève en temps voulu. »

Dieu s’occupera donc de chacun de nous en son temps, à condition que notre foi nous enseigne la volonté du Seigneur dans l’humilité. C’est là, la clef de toutes nos délivrances.

Père Etienne KANGUE ESSIBEN, Cssp
50 vues

Cet article a 2 commentaires

  1. Thérèse Moreau

    Bien dit, père Etienne! Parce qu’il arrive, que Dieu soit “mis en demeure”, au nom de Jésus, d’opérer le miracle ( si possible en public et de façon spectaculaire) que nous demandons . Dieu au service de nos besoins ou désirs du moment. Cela rejoint la 2e tentation de Jésus, lorsque Satan lui propose de se jeter en bas du Temple, car, il n’a rien à craindre puisque les anges le rattraperont avant qu’il ne s’écrase au sol. Réponse de Jésus: ” Tu ne mettras pas le Seigneur ton Dieu à l’épreuve “. Dieu nous entend et répond à nos prières, mais à sa manière à Lui qui est de toute façon la meilleure pour nous. Merci Père Etienne, de nous rappeler vigoureusement quelle doit être l’humble prière du croyant.

  2. Geraldine Beukam

    SEIGNEUR donne moi la grace de bien comprendre tes recomandations.
    Merci Pere ETIENNE pour le rappel.

Laisser un commentaire