Homélie du 4è Dimanche de Pâques B, 21.04.2024, «Rempli de l’Esprit Saint »

You are currently viewing Homélie du 4è Dimanche de Pâques B, 21.04.2024, «Rempli de l’Esprit Saint »
Photo by Paulo Márcio Dos Santos on Pexels.com
  • Auteur/autrice de la publication :
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
Actes des Apôtres 4, 8-12
Psaume – 117 (118), 1.8-9.21-23.26.28-29
1 Jean 3, 1-2
Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 10, 11-18

« En ces jours-là, Pierre, rempli de l’Esprit Saint, déclara : « Chefs du peuple et anciens (…) Sachez-le donc, vous tous, ainsi que tout le peuple d’Israël : c’est par le nom de Jésus le Nazaréen, lui que vous avez crucifié mais que Dieu a ressuscité d’entre les morts, c’est par lui que cet homme se trouve là devant vous, bien portant. » Pierre et Jean viennent de guérir un boiteux aux portes du Temple de Jérusalem, « au nom de Jésus de Nazareth » et visiblement ils sont convoqués par le Sanhédrin (tribunal) et doivent justifier leur acte, d’où ce discours de Pierre. Rempli d’Esprit Saint, nous dit le texte, Pierre entreprend tout une leçon d’histoire et de foi au sujet de Jésus-Christ. Il faut du courage pour tenir un tel discours devant les autorités judiciaires, dans un contexte aussi sensible où Jésus a été crucifié, et où tous ceux qui sont ses adeptes courent le risque d’une condamnation sans appel. C’est dans ce contexte que Pierre fait l’éloge du Christ ressuscité devant ceux là qui l’ont crucifié. Folie ou alors enthousiasme missionnaire mal placé de la part de Pierre ? Quoiqu’il en soit tout y est ; mais la seule chose qui fait surmonter la peur chez Pierre et Jean,  c’est évidemment l’Esprit Saint dont ils sont remplis.

Devant ce Sanhédrin qui a voulu les réduire au silence, Pierre et Jean témoignent du Christ ressuscité, montrant ainsi que l’envoyé du Christ tient sa mission de Celui pour lequel il est le disciple. C’est de Lui qu’il tient aussi son courage d’être le disciple. Et même si Pierre et Jean souffrent le martyr à cause de leur identité de disciple, L’Esprit Saint continue d’être à l’œuvre, tout comme il l’est encore de nos jours, dans le cœur des missionnaires, porteurs de l’évangile du Christ ressuscité, à travers le monde, devant un martyr d’un autre genre : conditions missionnaires parfois hostiles, indifférence totale du monde face au message évangélique à cause d’une laïcité ambiante… c’est dans ce cadre que doivent agir les missionnaires de nos jours, afin de maintenir les brebis du Pasteur qu’est le Christ.

Maintenir les brebis, tel est l’objectif de tout disciple qui tire ce fondement du Christ Lui-même. Dans l’évangile de ce dimanche, se trouve la réponse à l’action de Pierre et de Jean : rassembler en Jésus-Christ tous ceux qui croient en Lui, afin qu’en Lui tous soient fils de Dieu. Le bien fondé de l’évangélisation de nos jours dépend de cet objectif et les missionnaires doivent, pour cela, invoquer l’Esprit Saint sans cesse.

Pata  KANGUE, CSSp

6 vues

Laisser un commentaire