« Au milieu des loups !» – Homélie du 14è Dimanche du Temps Ordinaire C, 03.07.2022

You are currently viewing «  Au milieu des loups !» – Homélie du 14è Dimanche du Temps Ordinaire C,  03.07.2022

Isaïe 66, 10-14
Psaume 65 (66), 1-3a, 4-5, 6-7a, 16.20
Galates 6, 14-18
Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 10, 1…20


Jésus choisit d’envoyer soixante douze disciples en mission, avec pour consignes : un détachement jusqu’au prix de l’insécurité matérielle et spirituelle, comme si son discours du dimanche dernier les préparait d’avance sur les conditions rudes de la mission.
Ce choix, a donc fait l’objet d’un discernement de la part du Christ ; Lui qui, en ce moment là, faisait son propre choix entre le monde et la suite de sa mission, entre sa vie terrestre et sa passion. Cette vie terrestre, il en a fait sienne, guérissant les malades dont les infirmités n’ont pu trouver de solution de la part des plus grands médecins ; nourrissant les foules affamées, car la famine peut rendre sourd au message évangélique ; ressuscitant les morts. Le monde aurait donc pu louer ce Fils et Seigneur qui s’est accommodé de notre condition malheureuse, or il n’en est pas ainsi, car le Christ vient d’essuyer le rejet des Samaritains qui refusent de l’accueillir ; véritable ingratitude de l’humanité face à son sauveur!
Voilà donc ce qui attend aussi les disciples choisis par Jésus. C’est en réalité le programme de tout missionnaire dont la première vocation est d’être « au milieu des loups », c’est-à-dire, au milieu d’un environnement qui, en plus d’être hostile au message évangélique, l’est aussi à l’endroit du serviteur qui s’est offert pour la cause du Christ. Heureusement que la mission du Seigneur transcende l’hostilité de l’humanité, et le missionnaire le sait. Investi par le Christ pour sa mission, il devient porteur de sa paix en toute circonstance. Et même s’il lui a été donné le pouvoir de secouer de ses pieds la poussière de la terre de ceux qui ne l’accueillent pas, il doit malgré tout, y annoncer le Règne de Dieu. C’est aussi en cela qu’il trouve la joie d’être missionnaire ; dans le fait de vaincre le mal au nom du Christ dont il est le disciple : « Seigneur, même les démons nous sont soumis en ton nom », ce que le Christ lui rend bien, avec une exhortation tout de même ; sortir de la gloire terrestre de la réussite en vue du royaume des cieux uniquement: « ne vous réjouissez pas parce que les esprits vous sont soumis ; mais réjouissez-vous parce que vos noms se trouvent inscrits dans les cieux. »



Pata KANGUE, CSSp

80 vues

Laisser un commentaire