Au cœur de la purification ! – Homélie du Mardi de la 28è semaine du Temps ordinaire, 13.10.2020 Année A

Au cœur de la purification ! – Homélie du Mardi de la 28è semaine du Temps ordinaire, 13.10.2020 Année A

PREMIERE LECTURE – Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Galates 5, 1-6
Psaume  118 (119) « Que vienne à moi, Seigneur, ton amour»
Evangile de  Jésus-Christ selon saint Luc  11, 37-41

« Vous purifiez l’extérieur de la coupe et du plat, mais à l’intérieur de vous-mêmes vous êtes remplis de cupidité et de méchanceté. Insensés ! Celui qui a fait l’extérieur n’a-t-il pas fait aussi l’intérieur ? » Comment font les gens qui fondent leur vie sur les apparences ? Ils sont passés maîtres dans l’art de déjouer l’objectivité au profit de leur aspect extérieur. À eux le  double langage, à eux aussi le don de la ruse qui peut transformer la vérité en ce qui ne l’est pas ; et c’est bien là le problème de Jésus avec les pharisiens : l’hypocrisie sous sa forme la plus abjecte, celle qui déroule le tapis rouge aux apparences tout en tournant le dos à la réalité de fond. « insensés ! », dit Jésus. Il n’ya pas plus insensé que celui qui prétend être ce qu’il n’est pas en vérité, car aux jours de lumière, il devra rendre compte de sa supercherie au tribunal du ridicule.

L’extérieur de la coupe ! Cette extériorité de notre être que nous entretenons si bien. Et le ciel ne peut pas nous reprocher de prendre soin de cette extériorité qui est le miroir de notre vie. Le contraire aurait d’ailleurs été étonnant, car la chose la plus répugnante qui soit, est de négliger son aspect extérieur, parce que cela serait alors insupportable, même de point de vue hygiénique. Il faut donc prendre soin de notre corps, parce qu’il constitue l’élément visible de notre être. Et le Christ n’est pas contre cela non plus. Il fait le constat de cette réalité incontestable : « Vous purifiez l’extérieur de la coupe et du plat ». Il ne suffit cependant pas de soigner l’aspect extérieur si celui-ci n’exprime pas de façon cohérente notre intériorité. C’est du cœur de l’homme que vient toutes nos actions, même si la spontanéité est souvent maitre de nos intentions.

« Celui qui a fait l’extérieur n’a-t-il pas fait aussi l’intérieur ? » Que si ! Dieu a créé l’homme dans son ensemble, en vue du bien. Et si nous avons du mal à nous séparer de notre côté obscur (hypocrisie, méchanceté, envie, cupidité), nous devons au moins faire un effort de purifier nos intentions mauvaises qui nous poussent à montrer un visage contraire au fond de notre cœur. L’exercice de purification consiste d’abord à créer une adéquation entre nos pensées et nos actes. Et si cette adéquation ne répond pas aux exigences de charité édictées par le Christ, alors il nous faut être à l’école de Jésus ; une école qui nous enseigne de ne rechercher en toute chose que ce qui fait honneur à notre être.

Pata  KANGUÈ, CSSp.
31 vues

La publication a un commentaire

  1. Thérèse Moreau

    L’hypocrisie gangrène notre vie, et la vie de nos institutions , y compris l’Eglise. D’ailleurs, le Pape François ne cesse de nous mettre en garde contre ce danger qui peut même devenir une stratégie, une façon de vivre. Jésus n’y va pas de main morte, lui qui est la Vérité. El le creuset de notre vie de foi, c’est justement la charité,l’amour du prochain, l’agapé. Nous pouvons tromper les autres, nous-mêmes, mais pas Lui. Notre purification fait partie de notre chemin de conversion au Christ, et là, il s’agit de le laisser agir. Mais il y a le merveilleux moyen du Sacrement de la Réconciliation , source de grâce, don de la miséricorde du Père qui est là pour nous y aider. Merci Père Etienne.

Laisser un commentaire