Purifiés par la Parole – Homélie du Mercredi de la 5è semaine de Pâques, 13.05.2020 Année A

Purifiés par la Parole – Homélie du Mercredi de la 5è semaine de Pâques, 13.05.2020 Année A

PREMIERE LECTURE – livre des Actes des Apôtres 15, 1-6.
PSAUME –121 (122)  «  Dans la joie, nous irons à la maison du Seigneur. »
Evangile de  Jésus-Christ selon saint Jean 15, 1-8

La première lecture montre ce qu’a été notre église à ses débuts. Les querelles internes et les disputes font partie de l’histoire de la première communauté chrétienne et les discussions théologiques n’en sont pas du reste, tout comme elles ne le sont pas toujours de nos jours. Elles sont au contraire, une des pierres angulaires de l’évolution de notre église.

Le problème de fond est celui de la purification par la circoncision. La loi de  Moïse stipulait que tout né de sexe masculin devait être circoncis en guise de purification et ensuite présenté au temple (de Jérusalem) comme signe de sa consécration au Seigneur. Jésus Lui-même fut soumis à la Loi : « Quand fut arrivé le huitième jour, celui de la circoncision, l’enfant reçut le nom de Jésus, le nom que l’ange lui avait donné avant sa conception. Quand fut accompli le temps prescrit par la loi de Moïse pour la purification, les parents de Jésus l’amenèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur, selon ce qui est écrit dans la Loi : Tout premier-né de sexe masculin sera consacré au Seigneur. » (Luc 2, 21-23). A priori les pharisiens convertis au christianisme sont cohérents dans leur démarche, car si Jésus est bien le Christ, (Messie, Fils de Dieu), il ne peut pas aller à l’encontre de la Loi établie par son propre Père pour le peuple ; ce qui est vrai, puisque Jésus Lui-même dit ne pas venu abolir la Loi, mais « l’accomplir » (Matthieu 5, 15). La conversion au Christ n’annulerait donc rien du processus de purification, car chacun de nous est appelé à se purifier pour s’approcher du Seigneur. On peut alors se demander pourquoi les apôtres Paul et Barnabé engagent « un affrontement ainsi qu’une vive discussion ».

L’attitude de Paul et de Barnabé répond au fondement qui justifie leur statut d’apôtres et ce fondement c’est le Christ. De la même manière que le Christ s’est présenté en pain de vie éternelle, il se présente également en vigne dont le Père est le vigneron. Chacun a une fonction précise envers les sarments que nous sommes. Tous les apôtres ont intégré les enseignements du Maître sur le Christ, visage parfait du Père. Ils savent que le salut provient de la foi en Jésus-Christ, Parole du Père qui purifie et sanctifie, mais aussi de la grâce, amour gratuit du Père par le Fils. La question de la purification par la circoncision n’est pas supprimée de la Loi, mais elle est dépassée par la présence réelle du Christ dans le monde pour tout homme qui croit en Lui : « vous, déjà vous voici purifiés grâce à la parole que je vous ai dite » affirme le Christ dans l’évangile. Les pharisiens convertis sont donc purifiés dorénavant par leur adhésion à la Parole, c’est-à-dire, au Christ. Et l’Eglise elle-même est toujours en marche vers la nouveauté du Christ, fondement de notre purification.

Père Etienne KANGUE ESSIBEN, Cssp
49 vues

La publication a un commentaire

  1. Thérèse Moreau

    Merci Père Etienne pour ces précisions . Elles sont bien nécessaires, parce que parfois, nous sommes plus attachés ” aux rites” pour eux-mêmes qu’à Celui dont ils sont signes. Et du coup nous risquons plus de chercher à être en règle qu’à désirer la rencontre avec Celui qui se donne à nous et désire “demeurer chez nous”. En relisant les textes de l’Ecriture, nous pensons parfois que l’entourage de Jésus n’a franchement rien compris à sa mission et à son identité. Et en fait, nous faisons souvent pareil. Et il est parfois tentant aussi pour l’Eglise d’attacher trop d’importance à ses structures au détriment de sa véritable mission. Ce n’est donc pas superflu de prier pour l’Eglise ( dont nous sommes), afin qu’elle soit soucieuse de se purifier sans se décourager, pour être fidèle à la mission que le Christ lui confie: annoncer l’amour inconditionnel du Père pour tout homme, le salut par le Christ et la communion de l’Esprit. Merci Père Etienne et bonne journée.

Laisser un commentaire