Puissance et autorité du Christ. – Homélie du Mardi de la 22è semaine du Temps ordinaire, 01.09.2020 Année A

Puissance et autorité du Christ. – Homélie du Mardi de la 22è semaine du Temps ordinaire, 01.09.2020 Année A

PREMIERE LECTURE – Lecture de la première lettre de saint Paul apôtre aux Corinthiens 2, 10b-16
Psaume 144 (145) « Le Seigneur est juste en toutes ses voies. »
Evangile de Jésus-Christ selon saint Luc 4, 31–37

« Il est écrit : Qui a connu la pensée du Seigneur et qui pourra l’instruire  Eh bien nous, nous avons la pensée du Christ ! » Y a-t-il vraiment de quoi chanter victoire parce qu’on a reçu la grâce de la parole de Dieu et de sa connaissance ? Devant les esprits endurcis du monde, réfractaires à toute annonce de l’évangile du Christ, il semble qu’avec saint Paul, nous devons clamer haut et fort les merveilles de Dieu en nous, nous qui avons la pensée du Christ renforcée par notre foi et notre vie dans l’espérance.

« Il est écrit : Qui a connu la pensée du Seigneur et qui pourra l’instruire ? » Paul reprend le prophète Isaïe, dans son célèbre chant qui magnifie la grandeur inégalable de Dieu. Dieu seul connait nos pensées, parce qu’il est à l’origine du monde et des hommes que nous sommes, c’est Lui qui commande et ordonne l’univers et personne ne connait ses pensées (Isaïe 40, 13). Voilà l’argument que Paul reprend à son compte devant un monde de plus en plus sourd aux cris de l’évangile. Attention, il ne s’agit pas d’un déterminisme, mais d’une réalité qui est hors de notre volonté. Il faut faire la différence entre la manifestation de la puissance de Dieu dans le monde et la liberté de tout homme à pouvoir reconnaitre cette puissance. L’une n’empêche pas l’autre. Pour ceux qui croient en Dieu, la foi leur donne des prédispositions à accueillir et à comprendre la manifestation de l’esprit du Seigneur. Cependant, afin de révéler sa gloire à tous, Dieu manifeste aussi sa puissance autrement que par des canons bâtis par notre imaginaire.

L’évangile de ce jour nous relate l’exorcisme d’un possédé : « Ah ! Que nous veux-tu, Jésus de Nazareth ? Es-tu venu pour nous perdre ? Je sais qui tu es : tu es le Saint de Dieu. »  Fait étonnant ; pendant que le monde dit « normal » tourne le dos au Christ, le pouvoir du mal reconnait en Jésus, le Saint de Dieu ; hasard ou coïncidence ? Peu importe, car le Christ montre qu’il a une emprise même sur les forces du mal, et révèle sa puissance à ceux qui auraient encore des doutes sur son identité. Jésus menaça le démon et le fit sortir du possédé, nous dit Luc. Alors « tous furent saisis d’effroi et ils se disaient entre eux : Quelle est cette parole ? Il commande avec autorité et puissance aux esprits impurs, et ils sortent ! »

Et si le manque de foi dans le monde était tout simplement la conséquence du manque d’autorité de la parole transmise par l’Eglise du Christ ? Nous avons certainement besoin d’être exorcisés du manque d’autorité de la parole, pour qu’en nous, le Christ se fasse davantage chair.

Père Etienne KANGUE ESSIBEN, Cssp
84 vues

La publication a un commentaire

  1. Thérèse Moreau

    Bonne question à l’Eglise! et si une bonne fois pour toutes, elle s’interrogeait au sujet de l’autorité DE LA PAROLE CHRIST qu’elle est chargée d’annoncer au monde? Peut-être perdrait-elle moins du temps à s’égarer dans les méandres de ses gargouillements internes. Peut-être se souviendrait-elle, qu’investie de la sainteté du Christ ressuscité, son Epoux, elle a mission de sanctifier ses fils et ses filles, ceux que Dieu a choisis pour annoncer au monde ses admirables merveilles.Et que les seules paroles d’autorité qu’elle peut prononcer sont celles de l’Evangile. Elles sont de loin suffisantes à tout le reste, même si certaines publications sont édifiantes ( du moins quand on arrive à les lire et à les comprendre!) Mais, nous sommes l’Eglise n’est-ce pas? alors, nous ne pouvons rester à rien faire: annonçons donc l’Evangile par notre témoignage de vie ; Bonne journée et merci Père Etienne.

Laisser un commentaire