L’amour de Dieu triomphe toujours – Homélie du Lundi de la 14è semaine du Temps ordinaire, 06.07.2020 Année A

L’amour de Dieu triomphe toujours – Homélie du Lundi de la 14è semaine du Temps ordinaire, 06.07.2020 Année A

PREMIERE LECTURE – Lecture du livre du prophète Osée 2, 16.17b-18.21-22
PSAUME –144 (145) «Le Seigneur est tendresse et pitié ! »
Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 9, 18-26

Le livre du prophète Osée mérite d’être lu en entier, car de tous les livres prophétiques, il sort de l’ordinaire par la thématique qu’il développe : l’amour d’un homme pour sa bien-aimée infidèle. Il faut vraiment aimer quelqu’un du fond du cœur pour s’armer de patience et de tolérance face à ses infidélités, et Dieu seul sait que nos infidélités sont des causes de tracasseries dans nos relations. Elles brisent littéralement la confiance que nous avons de l’autre et nous dépouillent de l’estime de soi. Tout cela, Osée en est conscient, mais il ne se décourage pour autant pas et ne se détourne pas de sa bien-aimée infidèle. À croire que le véritable amour transcende les limites du raisonnable et donne la force de surpasser les promesses humaines non tenues ; c’est ce qu’on appelle la folie amoureuse. Mais il faut s’appeler Osée pour oser une telle entreprise, celle de ramener à la raison son épouse infidèle : véritable défi pour tous les époux. La démarche est belle et elle peut même faire rêver bon nombre de femmes dans la situation similaire à celle de cette épouse, car un époux comme Osée, ça ne court pas les rues dans ce monde où les couples sont souvent déchirés au prix de la moindre incompatibilité d’humeurs ; ramener son épouse infidèle serait confesser un aveu de faiblesse et de naïveté selon l’orgueil masculin. Loin d’un tel avis, Osée pose les jalons d’une réconciliation conjugale dont il serait le maitre d’œuvre.

« Mon épouse infidèle, je vais la séduire, je vais l’entraîner jusqu’au désert, et je lui parlerai cœur à cœur. » Un dialogue de cœur à cœur dans un endroit désert, hors des bruits, qui favorise l’écoute. Tout cela, précédé d’une séduction ; Osée connait mieux ce qu’il faut à son épouse pour qu’elle retrouve le chemin de la fidélité.Il oublie tous les défauts synonymes d’entraves à la longévité de cet amour construit sur la base d’engagements réciproques. Toute cette tolérance est soutenue par l’espoir du changement. Osée est convaincu que sa démarche portera du fruit, sinon, pourquoi chercher à ramener son épouse infidèle si cela est d’avance une peine perdue ? Pour Osée, même si un amour vrai peut souffrir des aléas de la vie : routine, fatigue, découragement, il n’est jamais perdu à condition que cette épouse infidèle accepte la démarche qui lui est proposée par son époux. D’épouse infidèle justement, il n’y en a pas en réalité, car tout ce texte est une analogie, c’est-à-dire une comparaison de la relation entre le peuple d’Israël et Dieu. Pour avoir idolâtré d’autres dieux, Israël est devenue l’épouse infidèle du Seigneur ; mais puisque Dieu est plein d’amour et de miséricorde, il va à la reconquête de son peuple. Il annonce donc par la bouche du prophète Osée, son plan de reconquête, d’où la formule au début du texte :«  Ainsi parle le Seigneur ». Et quand le Seigneur parle pour son peuple, il tient toujours ses promesses tel un bon époux.

Père Etienne KANGUE ESSIBEN, Cssp
55 vues

La publication a un commentaire

  1. Thérèse Moreau

    C’est vrai que, dans la réalité, on ne rencontre pas souvent, pour ne pas dire jamais, de telles situations. De plus , le livre d’Osée ne nous parle que de la démarche ( presque désespérée) d’un époux bafoué. Quand à l’épouse infidèle, elle ne semble à aucun moment manifester le moindre regret pour son comportement, ni ne prendre aucune résolution quant à l’avenir. Par contre, le mari va tout reprendre recommencer , comme au début de leur relation: “je vais la séduire et lui parler au coeur”Le psychologue que vous êtes aurait de quoi faire. Mais le bibliste et le pasteur que vous êtes aussi nous empêchent de nous égarer dans les méandres du coeur humain. Oui, notre Dieu est capable d’un tel amour et n’a pas peur de faire fi de son honneur pour reprendre toujours et toujours l’initiative de l’alliance avec nous. Au risque de perdre la face! Nous la verrons sa Sainte Face humiliée, dans le Visage du Christ crucifié et défiguré.Encore merci, Père Etienne et bonne journée.

Laisser un commentaire