« Il y a un moment pour tout, et un temps pour chaque chose sous le ciel » – Homélie du Vendredi de la 25è semaine du Temps ordinaire, 25.09.2020 Année A

« Il y a un moment pour tout, et un temps pour chaque chose sous le ciel » – Homélie du Vendredi de la 25è semaine du Temps ordinaire, 25.09.2020 Année A

PREMIERE LECTURE – Lecture du livre de Qohèleth 3, 1-11
Psaume  143 (144) « Béni soit le Seigneur, mon rocher !»
Evangile de  Jésus-Christ selon saint Luc 9, 18-22

 

L’un des plus grands défauts de l’homme, c’est de ne pas prendre en compte le rapport qui existe entre le temps et l’activité humaine. En effet, à chaque temps correspond une activité précise ; il est impensable de dormir en temps de travail, tout comme il serait impensable de rire en temps de tristesse, car ce serait un manque de jugement qui n’obéit qu’au désir de son auteur.

La liberté tout azimut dont certains de nos systèmes sociopolitiques sont des défendeurs, a fini par  créer une confusion qui a fait disparaitre la ligne de démarcation entre les différentes activités et le temps de leur exécution. C’est ce qu’il convient d’appeler le péché du discernement. Ne pas mettre chaque chose à sa place relève de la banalisation de cette nature ordonnée et rythmée par son créateur.

Il ya « un temps pour se taire, et un temps pour parler. » La sagesse implique en premier lieu, que l’on écoute ce qui peut être source de notre connaissance. Ceci implique aussi qu’on se fasse violence devant notre besoin incessant de parler, parfois des choses qui sont hors de portée de notre intelligence. Se taire en temps opportun permet de comprendre ce qui manque à notre vie. Dieu lui-même a sans cesse instruit son peuple par l’élément premier de la sagesse : « écoute Israël ! ». De même,sous les conseils du prêtre Elie, le petit Samuel  au temple, se met en attitude d’écoute devant le Seigneur : «  Parle Seigneur, ton serviteur écoute ! » (1 Samuel 3, 9) Écouter ce que Dieu dit, afin d’agir selon sa volonté, à travers une réponse qui peut elle aussi être parole d’adhésion : « Amen ! » C’est-à-dire, oui Seigneur ! Mais notre parole n’est pas « qu’un Amen », elle est engagement et une entrée dans une réalité qui nous invite à aller au-delà de notre propre personne pour notre bien et celui de l’humanité car « toutes les choses que Dieu a faites sont bonnes en leur temps. »… bonnes en leur temps ! C’est dire que même Dieu a fait des choses pour qu’elles nous soient  bénéfiques au temps convenable.

Si tout est si bien ordonné dès l’origine du monde, pourquoi notre esprit peine tant à mettre chaque chose à sa place et en son temps ? La réponse de Qohèleth est simple : « Dieu a mis toute la durée du temps dans l’esprit de l’homme, mais celui-ci est incapable d’embrasser l’œuvre que Dieu a faite du début jusqu’à la fin »,  et ceci à cause de l’orgueil et du désordre ambiant qui nous habitent.

Pata KANGUÈ, Cssp.
50 vues

La publication a un commentaire

  1. Thérèse Moreau

    Voici un thème qui vous tient à coeur, cher Père Etienne: chaque chose et chacun à sa place. Non pas seulement à cause de votre clarté de jugement, mais bien avant tout, pour coïncider avec le projet de Dieu pour notre vie et l’avenir de l’humanité. Et il est bien vrai que notre orgueil démesuré, notre manque de discernement font sans cesse obstacle à l’oeuvre de Dieu et au salut qu’il nous propose en son Fils Jésus.Cela envahit notre coeur. Dieu le sait et seul l’Esprit saint peut remédier à cet état de chose. A condition de le laisser agir et de nous laisser conduire par lui.Qu’il vienne nous emplir de ses dons, et que nous lui laissions faire le ménage dans nos vies. Merci Père Etienne.

Laisser un commentaire