«Chantez au Seigneur un chant nouveau ! » – Homélie de la Saint Sylvestre C, 31.12.2021

You are currently viewing «Chantez au Seigneur un chant nouveau ! » – Homélie de la Saint Sylvestre C, 31.12.2021
Photo by cottonbro on Pexels.com
1 Jean 2, 18-21
Psaume 95, 1-2a, 11-12a, 12b-13ab
Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 1, 1-18

«Chantez au Seigneur un chant nouveau ! »

La liturgie de cette dernière nuit de 2021, nous replonge au cœur de deux moments essentiels de l’année qui s’achève : amertume et espérance.

« Chantez au Seigneur un chant nouveau, car il a fait des merveilles », nous dit le psaume. Il est plus facile pour un croyant dont la prière a été exhaussée, de chanter sa reconnaissance à Dieu par des louanges dont les cris peuvent alerter plus d’un sur le degré de joie qui l’anime. Rien de plus normal que de chanter des louanges au Seigneur en de telles circonstances. Pas si sûr qu’une telle attitude soit aussi évidente pour celui dont les prières ont plutôt tendance à rendre Dieu de plus en plus sourd aux cris de sa détresse. En d’autres termes, celui qui ne reçoit rien de Dieu s’abstiendra de chanter sa Gloire, au risque de transformer sa foi en ridicule. Et pourtant, le peuple d’Israël (puisqu’il s’agit de lui dans ce psaume), a fini par comprendre que la réponse de Dieu aux cris de l’homme, se fait entendre au prix d’une endurance et d’une persévérance dont Dieu seul a le secret dans la durée. Depuis des années, le peuple asservi par les nations païennes, attend l’arrivée d’un libérateur, et en lieu et place de ce libérateur, Dieu n’a trouvé pour cadeau que la déportation à Babylone, terre étrangère et païenne, ajoutant ainsi, souffrance sur souffrance au peuple. Il faut être humain pour continuer à faire confiance à un ami qui a toutes les possibilités de vous aider, mais dont la proximité, au lieu d’apporter des solutions à vos problèmes, en rajoute plutôt; Il faut avoir de la foi pour continuer à espérer en un Dieu dont vos prières n’attirent sur vous que malheurs sur malheurs. Or tout croyant sait que les pensées de Dieu ne sont pas celles des  hommes, car ce Dieu, aussi silencieux soit-il, finit toujours par tenir ses promesses, et il l’a fait, bien au-delà des attentes de l’humanité ; il s’est fait homme en la personne de son Fils, afin que sa  proximité renforce notre raison de croire davantage en Lui.

Telle est l’histoire du peuple avec Dieu, telle est notre histoire à nous tous ; le parcours de cette année de galères et de misères, s’achève par le résultat de l’espérance à laquelle chacun de nous est appelée. Quelque soit le silence de Dieu dans notre vie au cours de cette année, quelque soit la souffrance endurée, la foi nous invite à regarder avec courage et discernement, les merveilles de Dieu dans nos vies. Comme le dénouement d’un film qui se termine par un « happy end » (fin heureuse), notre foi confirme la victoire de l’espoir d’une nouvelle année pleine de lumière, sur le désespoir d’une année teintée d’épreuves, appelée à faire partir désormais  du passé, à condition que chacun de nous « chante au Seigneur un chant  nouveau ».

Bonne et heureuse année 2022

Pata KANGUE, CSSp
99 vues

Cet article a 2 commentaires

  1. ère Etienne

    Comme vous aimez à le rappeler, cher Père Etienne, Dieu sait ce qu’il fait et il ne veut que notre bien! Louange à son nom, car il est bon!
    Meilleurs voeux et que le Seigneur vous comble de sa grâce tout au long de l’année nouvelle. Merci pour vos homélies tonifiantes.

  2. MOREAU Thérèse

    Comme vous aimez à nous le rappeler, Dieu sait ce qu’il fait et il fait ce qui est le meilleur pour nous. Louez soit son nom car il est bon! Meilleurs voeux cher Père Etienne, et que le Seigneur vous comble de grâce tout au long de l’année nouvelle. Merci pour vos homélies tonifiantes

Laisser un commentaire