Que l’Esprit du Seigneur nous soutienne – Homélie du Vendredi de la 14è semaine du Temps ordinaire, 10.07.2020 Année A

Que l’Esprit du Seigneur nous soutienne – Homélie du Vendredi de la 14è semaine du Temps ordinaire, 10.07.2020 Année A

PREMIERE LECTURE – Lecture du livre du prophète Osée 14, 2-10
PSAUME –50 (51) «Ma bouche annoncera ta louange, Seigneur!»
Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 10, 16-23

Les apôtres n’ont jamais eu de doute sur la puissance de leur maitre. Ils savent que personne n’a jamais posé les actes à la dimension de Jésus, et tous ceux qui étaient témoins de ses miracles confirmaient leur caractère exceptionnel. L’envoie en mission des apôtres par Celui dont la puissance est au-dessus de tous est donc une garantie face à d’éventuels dangers, car personne ne peut tenir tête à l’Esprit du Seigneur quelque soit sa grandeur et son autorité. Dieu est au-dessus de tous les êtres vivants terrestres.

Malgré sa puissance, Jésus ne nourrit cependant pas ses disciples d’un orgueil démesuré à l’endroit de tous les autres hommes. Leur mission sous la protection de l’Esprit du Seigneur n’annule pour autant pas la réalité mondaine empreinte de cruauté et de méchanceté surtout vis-à-vis de tout ce qui a trait à la personne du Christ, et à la parole de Dieu: « je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc prudents comme les serpents, et candides comme les colombes ». Ce réalisme du Christ montre tout simplement que Dieu n’agit pas en dehors du monde. Il montre aussi que le Christ Lui-même a été envoyé dans ce monde qui n’est forcément pas l’image parfaite de Celui qui l’a créé. Et sa mission n’aurait aucun sens s’il ne l’assumait dans ce contexte qui frise la barbarie humaine sur certains angles, car on n’évangélise pas les anges, mais les humains, c’est-à-dire des êtres en perpétuelle quête de l’Esprit véritable, celui de Dieu. La mission de Jésus consiste donc à rétablir le règne de son Père au milieu du monde afin que tous vivent en enfants de Dieu. C’est ce à quoi doivent s’atteler les apôtres au cours de leur mission. Protégés par l’Eprit de Dieu, les apôtres doivent tout de même faire attention à leur auditoire en se préparant aux conséquences de leur présence et de la parole qu’ils annonceront au nom de Jésus : « Méfiez-vous des hommes : ils vous livreront aux tribunaux et vous flagelleront dans leurs synagogues. Vous serez conduits devant des gouverneurs et des rois à cause de moi ».

Contrairement à ce qu’on peut penser, prendre part à la mission du Christ n’est nullement une scène théâtrale dans laquelle chacun vient jouer un rôle d’artiste et où le Christ viendrait à la fin pour un « happy end », à la manière d’un western ; ce n’est pas non plus aller volontairement vers un suicide au nom de la protection de Jésus, car l’héroïsme n’est pas un acte de foi, mais un narcissisme spirituel. La mission du Christ a tout simplement pour but de rappeler aux hommes, croyants et non croyants, qu’aussi longtemps que la méchanceté sera source de division et de querelles, le monde aura toujours besoin de Dieu pour vivre dans la paix et la concorde.

Père Etienne KANGUE ESSIBEN, Cssp
42 vues

La publication a un commentaire

  1. Thérèse Moreau

    Bien dit, cher Père Etienne.. Les disciples, préparés à devenir à leur tour missionnaires,éduqués par Jésus lui-même, ( quel meilleur professeur y – a – t-il?) n’échapperont pas au monde extérieur, et intérieur. Eh oui, les ennemis qui entravent l’oeuvre salvatrice du Christ, avec son cortège de violences et de persécutions, , ne se trouvent pas qu’au-dehors. Les plus redoutables sont tapis au fond de nous-mêmes, et les apôtres en ont fait l’expérience alors que Jésus était pourtant encore avec eux.Il faudra l’Esprit Saint. Mais ce dernier n’agit pas comme un magicien, il se soumet aussi à notre liberté, notre fragile liberté.Et sans celle-ci, il ne peut nous contraindre. Il le pourrait, sans doute, mais alors, qu’en serait-il de notre réponse libre et gratuite au pur amour de Dieu, Il nous donne la force, le courage et les moyens. de répondre à la volonté du Père.Puis Dieu attend notre bon vouloir.Il espère notre réponse. Et que fait-il pour passer le temps?Il nous aime, car son amour est de toujours à toujours. Bonne journée, cher Père.

Laisser un commentaire