Nous sommes libérés du démon par le Christ – Homélie du Vendredi de la 27è semaine du Temps ordinaire, 09.10.2020 Année A

Nous sommes libérés du démon par le Christ – Homélie du Vendredi de la 27è semaine du Temps ordinaire, 09.10.2020 Année A

Saint Denis

PREMIERE LECTURE – Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Galates 3, 6-14
Psaume 110 (111) « Le Seigneur garde toujours mémoire de son alliance. »
Evangile de  Jésus-Christ selon saint Luc  11, 15-26

« En ce temps-là, comme Jésus avait expulsé un démon, certains dirent : C’est par Béelzéboul, le chef des démons, qu’il expulse les démons. D’autres, pour le mettre à l’épreuve, cherchaient à obtenir de lui un signe venant du ciel. » Il n’est pas si sûr qu’un exorcisme procédé par un prêtre de nos jours, fasse l’adhésion de tout le monde en la foi en Jésus ; et si jamais l’adhésion en cette foi est atteinte, l’on aimerait sans doute vérifier l’authenticité du pouvoir divin de ce prêtre. En réalité ce n’est pas le manque de foi des pharisiens qui fait problème pour Jésus qui a déjà fait de la justification de son identité divine, un sport quotidien, mais c’est le manque de cohérence dans le doute qu’expriment les gens vis-à-vis de cet exorcisme : « Tout royaume divisé contre lui-même devient désert, ses maisons s’écroulent les unes sur les autres. Si Satan, lui aussi, est divisé contre lui-même, comment son royaume tiendra-t-il ? » demande Jésus.

« Tout royaume divisé contre lui-même devient désert ». Il ne fallait pas mieux pour que Jésus confonde son auditoire. Un royaume divisé contre lui-même court à sa perte. Dieu ne peut qu’expulser le démon. Dieu ne peut pas expulser ses propres fils, car son but premier est de ramener tous ceux qui, par désobéissance se sont éloignés de la bergerie du Seigneur. L’une des missions du Christ réside en cela ; rassembler tous les enfants créés à l’image de Dieu, pour qu’ils vivent en enfants de Dieu, saints de tout esprit du démon. Nos propres prières elles aussi devraient consister à demander l’esprit de sanctification et de  purification. Le Christ venait donc tout simplement d’assurer sa mission en délivrant le possédé de tout ce qui l’empêchait de vivre en enfant de Dieu, en premier lieu de Béelzéboul, le chef des démons.

Le règne de Dieu ne peut véritablement s’établir dans le monde que si le mal est complètement vaincu. Or dans la parabole de l’ivraie, le Christ Lui-même accepte l’évidence selon laquelle l’ivraie (le mal) et le blé (les fils de Dieu) cohabiteront ensemble jusqu’à la vendange (jugement dernier qui vaincra le mal) : « Laissez-les pousser ensemble jusqu’à la moisson ; et, au temps de la moisson, je dirai aux moissonneurs : Enlevez d’abord l’ivraie, liez-la en bottes pour la brûler ; quant au blé, ramassez-le pour le rentrer dans mon grenier. »(Matthieu 13, 30). Tout exorcisme a pour but de rappeler au monde que Dieu est au-dessus de toute puissance.

Pata  KANGUÈ, CSSp.
34 vues

Laisser un commentaire