Les Témoins de l’Evangile – Homélie du Jeudi de la 5è semaine de Pâques, 14.05.2020 Année A

Les Témoins de l’Evangile – Homélie du Jeudi de la 5è semaine de Pâques, 14.05.2020 Année A

Fête de Saint Matthias, Apôtre

PREMIERE LECTURE – livre des Actes des Apôtres 1,15-17.20-26.
PSAUME –112 (113)  «  Le Seigneur l’a placé parmi les princes de son peuple»
Evangile de  Jésus-Christ selon saint Jean 15, 9-17

En ce jour, L’Eglise nous propose de célébrer saint Matthias qui tient une place spéciale dans le groupe des douze apôtres. Son histoire peut ressembler à celle de chacun de nous qui, dans le silence et la discrétion de la vie quotidienne, est choisi pour devenir apôtre du Christ. Ce qui rend extraordinaire le choix de Matthias, c’est la raison qui est à l’origine de ce choix : la désertion de Juda (pour reprendre les termes de Pierre dans la première lecture).

Accepter d’être dans le groupe des apôtres après le forfait de Judas qui a conduit à l’arrestation et la mort de Jésus, accepter de prendre la place de celui qui a trahi le maître, c’est faire preuve de courage extrême. Il faut dire que dans cette situation précise, personne n’a le choix ; ni les onze apôtres, ni Matthias lui-même.

Le discours de Pierre au nom des onze apôtres exprime la volonté de répondre à une nécessité qui s’impose à eux ; celle de rétablir les Ecritures à savoir,  la parole prophétique qui avait déjà établi toute chose dans le Christ. Pierre relit très bien cette Parole dans le Psaume 109(108), 8, pour fonder l’admission de Matthias : « Il est écrit au livre des Psaumes : Qu’un autre prenne sa charge. » Et si tout doit se réaliser dans l’ordre naturel des choses selon Dieu, alors Matthias n’a pas de choix que d’accepter, car il reçoit à l’instant même l’Esprit du Seigneur comme tous les autres apôtres l’ont reçu. Il n’est donc pas choisi pas les apôtres mais par Dieu qui répond à la prière de circonstance face à l’embarras des apôtres à pouvoir discerner  entre Barsabbas et lui : « Toi, Seigneur, qui connais tous les cœurs, désigne lequel des deux tu as choisi ».

Se mettre au service du Seigneur nécessite sans doute de la volonté et du courage, mais aussi et surtout une raison qui puisse justifier notre engagement à la mission du Christ. Et cette raison, nous la connaissons rarement ou presque pas du tout, parce qu’en réalité nous ne l’avons pas. Cependant, tout disciple à la suite du Christ sait qu’il doit laisser résonner en lui cette phrase de Jésus : « c’est moi qui vous ai choisis et établis, afin que vous alliez, que vous portiez du fruit et que votre fruit demeure. » C’est sans doute en fin de compte, la vraie raison qui fait de nous les témoins de l’évangile.

Saint Matthias, priez pour nous !

Père Etienne KANGUE ESSIBEN, Cssp
72 vues

Cet article a 3 commentaires

  1. Thérèse Moreau

    Belle fête que celle de Saint Matthias, qui nous rappelle, par la même occasion, le choix que Dieu fait de nous pour témoigner de lui.
    Il y a le choix du Baptême, puis notre vocation particulière. Et là, à nouveau, c’est toujours Dieu qui prend l’initiative. Il a ses raisons. Et c’est à nous de répondre ou pas ( si pas, n’en doutons pas, nos raisons à nous ne sont jamais bonnes!) Mais en tous cas, nous sommes appelés à servir Dieu et nos frères en toute humilité car il s’agit de l’oeuvre de Dieu, pas la nôtre, aussi compétents et doués que nous pouvons l’être. Nous, nous avons seulement à nous laisser conduire par l’Esprit. Hum! Nous avons vraiment grand, grand besoin de la prière de Saint Matthias! Grand merci cher Père Etienne.

  2. Hubert

    Il semble que le non-choisi, Joseph Barsabbas, ait eu quand même une belle destinée.

    1. Pata KANGUE, (Père Etienne KANGUE)

      Justement Hubert, méditation de ce vendredi avec Barsabbas

Laisser un commentaire