« Le Verbe de Dieu! » – Homélie de Noël C, 25.12.2021

You are currently viewing « Le Verbe de Dieu! » – Homélie de Noël C, 25.12.2021
Isaïe 52, 7 – 10

Psaume 97 (98), 1-6

Hébreux  1, 1-6
Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 1, 1-18

Que nous apporte l’entrée du Christ dans notre histoire ? La question à elle seule justifie les raisons de croire que Jésus-Christ est messie. Cette question justifie aussi notre attachement au Dieu créateur du ciel et de la terre. Or du Dieu créateur, nous ne pouvons rien comprendre si nous ne comprenons pas le Christ comme Verbe incarné du Père. L’évangile de ce jour de Noël nous aide à répondre à la question de la justification de notre foi en Jésus.

La création tout entière est le fruit de l’œuvre du Verbe, nous dit saint Jean : « Au commencement était le Verbe, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu. » Pour les moins avertis comme nous, cette phrase laisse présager une confusion d’ordre existentiel : un Verbe qui existe indépendamment de Dieu, parce qu’il est auprès de Dieu, ce qui veut dire qu’il ya le Verbe d’une part et Dieu d’autre part ; mais ce Verbe est aussi paradoxalement, Dieu. Que faut-il comprendre finalement ?

Il n’existe en réalité aucune confusion entre le Verbe et Dieu. Jean veut tout simplement nous faire savoir que notre existence est le résultat de l’amour entre Dieu et son Fils, Verbe de Dieu qui tire sa divinité de son Père. Dieu fait de son Fils son autre, et l’envoie sur la terre pour faire de nous des fils en son Fils. Ainsi, en acceptant que Jésus-Christ est le Fils de Dieu, nous admettons que Dieu est notre créateur. L’arrivée de Jésus sur terre nous fait connaitre Dieu que personne n’a jamais vu, si ce n’est Jésus lui-même, nous dit encore saint Jean : « Dieu, personne ne l’a jamais vu ; le Fils unique, lui qui est Dieu, lui qui est dans le sein du Père, c’est lui qui l’a fait connaître. »

La profession de foi en Dieu n’est donc pas une simple formalité, et ne consiste pas seulement  à répéter les paroles, les faits et les gestes transmis par notre éducation chrétienne, mais elle est l’affirmation que, sans la venue de Jésus sur terre, notre connaissance de Dieu serait partielle car si  « la Loi fut donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ ». La vérité de notre propre façon d’être, d’agir, au nom de notre statut de chrétiens aux yeux du monde et en présence des autres.

La présence du Christ messie dans notre vie, nous apprend d’abord à comprendre que nous ne pouvons bénéficier de la lumière du Christ que si nous acceptons de vivre sur le chemin de la renaissance, qui nous enseigne qu’il est possible de vivre en frères au nom du Christ, si nous  vivons par Lui et pour Lui, dans toutes nos relations.

JOYEUX NOEL !

Pata KANGUE, CSSp
37 vues

La publication a un commentaire

  1. Thérèse MOREAU

    Et le Verbe s’est fait chair…Merci Père Etienne, votre homélie est une invitation à ne pas réciter le Credo de façon banale et sans réfléchir à son sens véritable!

Laisser un commentaire