Dieu s’élève au-dessus de tous – Homélie du Jeudi de la 6è semaine de Pâques, 21.05.2020 Année A

Dieu s’élève au-dessus de tous – Homélie du Jeudi de la 6è semaine de Pâques, 21.05.2020 Année A

Ascension du Seigneur

PREMIERE LECTURE – livre des Actes des Apôtres 1, 1. – 11
PSAUME –46 (47) « Dieu s’élève parmi les ovations,le Seigneur, aux éclats du cor. »
Deuxième Lecture – Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Éphésiens 1, 17-23
Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 18, 16-20

L’Ascension sonne comme un « happy end » de la présence physique du Christ auprès de ses apôtres. Saint Luc qui est l’un des évangélistes et auteur du livre des apôtres écrit à son Fils spirituel Théophile afin que ce dernier renforce sa foi en la résurrection du Christ, en prenant connaissance des preuves matérielles de cette résurrection. Tout enfant d’Israël doit être éduqué à la foi en Dieu par Jésus. Tout chrétien doit être éduqué à la vie en Christ sinon, il professe une idée et un concept. En transmettant son pouvoir à ses apôtres, Jésus confirmait que son royaume n’est pas de ce monde, mais bien auprès de son Père. Il n’ya aucune joie à s’éterniser dans un pouvoir temporel dont nous ne sommes mêmes pas propriétaires. L’évangile nous montre que tout pouvoir vient de Dieu qui l’a transmis à son Fils, qui à son tour le transmet à ses apôtres : « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre. Allez ! De toutes les nations faites des disciples : baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé. » Voilà en quoi consiste l’action du pouvoir de Dieu sur le monde. Connaissant très bien ce qu’un pouvoir humain bâti sur la domination des autres peut avoir comme effets néfastes à cause de son caractère pervers, le Christ fait de son pouvoir un instrument qui nous transforme en enfants de Dieu par le baptême, et non en machine d’oppression des uns contre les autres. Rétablir le royaume en Israël, (pour répondre à la question que les apôtres posent à Jésus), c’est faire connaitre le souci de Dieu envers le monde : la paix, la joie, la communion et l’épanouissement de tous. Devoir qui incombe à tout chrétien.

Un maître qui transmet le pouvoir à ses disciples, tout comme un père le transmettrait à son fils, doit se retirer de la scène publique afin de laisser la place au successeur. Jésus se retire de la scène publique aux yeux de tous les disciples dont les regards fixés sur Lui, expriment un gout d’inachevé d’une belle vie vécue près de Lui, ne comprenant pas qu’il est temps de se mettre au travail : « pourquoi restez-vous là à regarder vers le ciel ? Ce Jésus qui a été enlevé au ciel d’auprès de vous, viendra de la même manière que vous l’avez vu s’en aller vers le ciel. » Chacun doit être artisan du règne de Dieu parmi nous, au lieu de nous lamenter du Dieu qui, sans être absent se retire momentanément, et nous demande d’assurer notre part de responsabilité dans le processus du salut.

Père Etienne KANGUE ESSIBEN, Cssp
64 vues

Cet article a 2 commentaires

  1. Hubert

    ‘Machine d’oppression des uns contre les autres’.
    Souvent. Et parfois simplement machine improductive. Je me souviens de notre professeur de sociologie Robert Dethier, UNamur : 《100 personnes peuvent se donner mutuellement beaucoup de travail ( instructions, contrôles…. ) sans qu’au final même un seul crayon soit produit 》.

    Bonne fête de l’Ascension.

  2. Thérèse Moreau

    Merci Père Etienne de nous rappeler l’essence même de cette belle fête de l’Ascension de Jésus. N’avait-il pas dit à ses apôtres: Il est bon pour vous que je parte! Car après son départ, nous promet-Il,” je vous enverrai l’Esprit-Saint, le Paraclet”.
    Nous voici envoyés faire des disciples de toutes les nations. Mais nous voici munis de sa promesse: “Et moi, je suis avec vous, jusqu’à la fin du monde”. N’ayons donc crainte, car Il tient toujours ses promesses! Bonne fête de l’Ascension.

Laisser un commentaire