Le « Savoir vivre chrétien »! – Homélie du Jeudi de la 17è semaine du Temps ordinaire, 30.07.2020 Année A

Le « Savoir vivre chrétien »! – Homélie du Jeudi de la 17è semaine du Temps ordinaire, 30.07.2020 Année A

PREMIERE LECTURE – Lecture du livre du prophète Jérémie 18, 1-6
Psaume 145 (146) «Heureux qui s’appuie sur le Dieu de Jacob»
Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 13, 47 – 53

« Le royaume des Cieux est encore comparable à un filet que l’on jette dans la mer, et qui ramène toutes sortes de poissons. Quand il est plein, on le tire sur le rivage, on s’assied, on ramasse dans des paniers ce qui est bon, et on rejette ce qui ne vaut rien. » Qu’on le veuille ou non, nous serons tous ramenés de la mer par ce filet, mais personne ne veut certainement être de ces poissons que le maitre rejettera parce qu’ils ne valent rien, car tout homme aspire au bonheur dans le royaume de Dieu. Deux évidences s’imposent à nous pour la fin de l’histoire terrestre : tous les hommes créés par Dieu passeront sans exception dans le filet de son jugement, et l’accès dans la gloire de Dieu sera le fruit de notre vie.

Etre chrétien ne nous fait pas peur, tout comme nous n’avons aucune crainte à vaquer à nos occupations liées aux exigences de notre foi : messes, pèlerinages, retraites spirituelles. Et si nous sommes réconfortés par tous ces exercices spirituels qui renforcent notre vie de foi, c’est parce que nous avons la certitude que ce Dieu qui est l’objet de notre contemplation ne peut que nous accorder la grâce de vivre auprès de Lui. Le chrétien est donc sûr d’entrer dans le royaume des cieux, car envisager le contraire d’une telle certitude serait remettre en question les principes de sa foi à savoir, le Dieu qui sauve lorsqu’on croit en Lui. Ce discours du Christ serait donc source de perturbation et d’inquiétude ; non seulement il ramène tous les hommes sous un dénominateur commun qu’est le filet (jugement de Dieu), mais il laisse entendre de façon tacite que la certitude d’entrer dans le royaume des Cieux n’est forcément pas garantie par l’unique statut de chrétien, encore faut-il y mettre du savoir vivre.

Le « Savoir vivre chrétien »! Beau néologisme qui traduit l’appel à l’éveil de conscience d’une foi béate et contemplative qui a besoin d’être concrète dans nos relations. Dieu se dit dans notre quotidien. Il n’est pas l’être absent comme le prétendent nos comportements en rupture avec notre foi, comportements qui font de nous ce que le Christ qualifie de « ce qui ne vaut rien », allusion faite à l’inadéquation entre notre vie chrétienne et ses effets réels dans la pratique. Si nous n’avons pas peur d’être chrétiens, nous devrions nous inquiéter de notre manière de vivre qui ne reflète pas notre foi. Chaque état de vie doit refléter ses principes, parce qu’en toute chose, il ya un savoir vivre.

Père Etienne KANGUE ESSIBEN, Cssp
57 vues

La publication a un commentaire

  1. Thérèse Moreau

    A force de nous rappeler que Dieu est amour, , et c’est ce qu’il est, nous avons peut-être tendance à oublier qu’un jour, nous serons face à face avec lui pour le jugement. Et ce simple rappel devrait nous rappeler l’urgence de faire coïncider notre vie avec l’exigence de l’Evangile; Non pas pour nous stresser un peu plus ou nous faire trembler de peur, mais bien plutôt pour comprendre l’urgence de l’appel de Dieu à nous convertir, car, à nous pauvres humains, le temps est compté, même si promis à l’éternité.
    Confiants en la miséricorde d’un Père qui nous aime tendrement,, au salut offert par son Fils, devenu notre chair, à la force et à la puissance de l’Esprit,notre Défenseur, nous cheminons donc humblement avec notre petite foi et dans l’espérance du Pardon que nous implorons de Dieu pour nos vies dissonantes. Merci Père Etienne de nous le rappeler sans vous lasser.

Laisser un commentaire