Dieu, viens à notre aide ! – Homélie du Jeudi de la 12è semaine du Temps ordinaire, 25.06.2020 Année A

Dieu, viens à notre aide ! – Homélie du Jeudi de la 12è semaine du Temps ordinaire, 25.06.2020 Année A

PREMIERE LECTURE – Lecture du deuxième livre des Rois 24, 8-17
PSAUME –78 (79) «Pour la gloire de ton nom,Seigneur, délivre-nous !»
Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 7, 21-29

« Dieu, les païens ont envahi ton domaine ; ils ont souillé ton temple sacré et mis Jérusalem en ruines. » ce psaume dit la désolation d’un fils d’Israël devant la triste réalité de la déportation du peuple à Babylone dans un pays païen. En effet Nabucodonosor, roi de Babylone vient d’assiéger Jérusalem. Il fit transporter le roi de Juda, son armée, ainsi que tous les biens du temple à Babylone, où le peuple du Dieu vivant est désormais contraint à la servitude, une deuxième fois après l’Egypte.

La première lecture du jour nous révèle l’épisode de cette déportation. Jékonias, le jeune roi de dix-huit ans qui siège à Jérusalem vient de commettre une infidélité aux yeux du Seigneur. Son jeune âge à la tête du peuple ne lui donne visiblement pas de sagesse dans la gestion des affaires selon la volonté de Dieu qui laisse un roi païen prendre le dessus sur la cité sainte, désacralisant tout ce qu’il ya de présence de Dieu. Notre psalmiste en appelle donc à la miséricorde de Dieu et à la restauration de la sainteté. Il faut préciser que le roi païen avait laissé à Jérusalem une catégorie de personnes ; les plus pauvres de la société qui ne représentaient aucune valeur aux yeux de Nabucodonosor le roi de Babylone. Et c’est justement ces pauvres que Sophonie appelle dans son livre « reste d’Israël », qui exprimaient dans l’orthodoxie la plus parfaite, la fidélité à la loi du Seigneur. (Sophonie 3, 12). C’est donc la voix de ces pauvres qui crie vers le Seigneur en lui demandant de se souvenir de son amour envers son peuple qu’il s’est lui-même choisi, et il y va de la gloire de Dieu, que son peuple soit rétabli : « Aide-nous, Dieu notre Sauveur pour la gloire de ton nom ! Délivre-nous, efface nos fautes, pour la cause de ton nom ! »

Jésus dans l’évangile ne demande rien d’autre à ceux qui croient en lui que d’être des témoins fidèles de son amour. Notre rencontre avec le Christ se mesurera moins à la hauteur du nombre de miracles opérés en son nom qu’à notre capacité à avoir fait la volonté de son Père qui est aux cieux. En réalité Dieu n’a jamais abandonné son peuple ni ceux qui croient en Lui. L’échec final de l’homme vient de sa foi orgueilleuse et de la mauvaise utilisation du pouvoir qu’il a reçu de Dieu.

Père Etienne KANGUE ESSIBEN, Cssp
47 vues

La publication a un commentaire

  1. Thérèse Moreau

    Le Seigneur entend le cri du pauvre sans défense.Nous chantons cela souvent dans les psaumes et autres cantiques. Mais nous ne nous demandons pas qui sont ces pauvres, ni pourquoi Dieu les préfère. C’est vrai, cher Père, c’est celui qui s’en remet humblement entre les mains de son Seigneur et qui lui fait confiance envers et contre tout. Voilà le programme du croyant: mettre sa foi en Dieu quoi qu’il en coûte et quoi qu’il arrive. Nous sommes appelés à sauter sans filets dans la confiance en l’amour inconditionnel de Dieu.
    Merci cher Père d’attirer notre attention sur cet aspect essentiel de notre vie de foi.

Laisser un commentaire